Le Temple Ryoan-ji

Ryoan-ji ("Temple du repos du dragon") est un temple Zen situé de le Nord-Est de Kyoto. Il fait partie du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Le temple appartient à L'école Myoshinji de la branche Rinzai du Bouddhisme Zen.

Ce temple bouddhique de la secte Zen Rinzaishû date de 1450, et fut détruit par un incendie en 1797. Trés célèbre par son jardin Zen de sable et de pierre ( karasansui ) qui fut dessiné par Sôami vers 1455.

Le site du temple appartenait à l'origine au clan Fujiwara.

Pour beaucoup, le nom du temple évoque le célèbre jardin de pierre de style "karesansui", qui est considéré comme l'un des chef-d'œuvres de la culture japonaise.
De forme rectangulaire et mesurant 30 mètres dans sa longueur orientée Est/Ouest et de 10 mètres sur sa largeur Nord/Sud, le jardin date de la fin du XVe siècle et se compose simplement de sable blanc, ratissé chaque jour, évoquant les vagues de la mer.

Se trouvent sur le sable 15 pierres recouvertes de mousses qui représentent symboliquement les « îles de la grande mer » , « les sommets de montagne dans la mer de nuage » ou « la tigresse traversant un lac avec ses petits » et sont disposées de façon à ce qu’on ne puisse en voir que 14 peu importe l’endroit où on se place dans le jardin. Métaphore selon certains, expliquant que l'on ne peut jamais connaître entièrement la vérité...

Le tsukubai constitue l'autre intérêt du temple. Ce petit bassin de forme carrée n’est autre que le kanji guchi signifiant "bouche". De chaque côté du carré se trouvent des signes. Associés à "guchi", ils représentent alors à chaque fois un nouveau kanji. On obtient enfin la phrase "waretada taru wo shiru" qui signifie : « j'apprends pour être heureux », un concept cher à la mouvance Zen du Bouddhisme.
Le reste du temple est composé de plusieurs très beaux bâtiments, dont des salles ornées de fusumas peints.

 

By Ariane